Les lunes de Jupiter

Les lunes de Jupiter

LES 4 PRINCIPALES LUNES DE JUPITER

Bien que Jupiter possède plus de 70 satellites naturels, elle en comporte 4 principaux qui sont les plus grands, à savoir Io, Ganymède, Europe et Callisto. Il faut savoir que l'observation des satellites naturels a permis à l'homme de comprendre bien des choses sur notre système solaire. En effet, lorsque Galilée a découvert que la Terre n'était pas le seul corps accompagné de lunes qui le suivait dans son mouvement autour du soleil.

Découvertes en 1610, leur appellation de "satellites galiléens” leur fut accordée en l’honneur de Galilée qui les à découvertes. Il faut savoir que Simon Marius est également à l’origine de la découverte des satellites galiléens de Jupiter. Bien que Simon soit cité comme l’une des personnes ayant été à l'origine de la découverte de l’une de ces lunes, cela a été contesté à de multiples reprises en raison de la date de parution de la découverte de Simon. En effet, bien que Simon ait affirmé avoir découvert ces satellites en 1609, la publication de sa découverte n'aura lieu qu’en 1612, ce qui lui aura valu le titre d’imposteur. Le fin mot de l’histoire met en évidence un malentendu causé par l’utilisation de calendriers différents.

IO

Io est très certainement l'un des satellites naturels les plus fascinants du système solaire. Cette lune aux couleurs variées est en réalité parsemée de volcans actifs, ce qui lui donne le titre du lieu qui comporte le plus de volcans actifs du système solaire. L'activité volcanique d'IO est causée par les forces de marées qui sont engendrées par l'interaction gravitationnelle combinée de Jupiter, Ganymède et Europe. Bien que nous puissions être impressionnés par les éruptions volcaniques terrestres, l’activité présente sur IO n’a rien de comparable à celle de la Terre.

En raison des écoulements continus de lave des éruptions volcaniques, la surface d’IO est continuellement renouvelée. Bien que Mars est connue pour avoir des sommets qui détrônent ceux présents sur Terre, des sommets identifiés sur IO pourraient également être plus hauts que celui-ci.


GANYMÈDE

A l'inverse d'IO, Ganymède présente que deux couleurs distinctes. Des zones sombres, qui sont recouvertes de cratères, et des zones claires, qui comportent peu de cratères, mais de nombreuses fissures parallèles. Deux fois plus volumineuse que la Lune et également plus imposante que Mercure, Ganymède et son diamètre de 5268 km détiennent le titre de plus grand satellite naturel du système solaire.

Contre toutes attentes, le survol de la sonde Galileo en 1996 laissera des indices sur de possibles océans d’eau sous sa surface. Effectivement, ces indices laissent penser que la lune serait riche en eau, sous forme d’océans d’eau salées et d’une importante couche de glace. Pour en savoir plus à ce sujet, il faudra attendre les résultats des analyses réalisées par la sonde Juice (Jupiter Icy Moons Explorer). Après avoir survolé Callisto et Europe, la sonde viendra se mettre en orbite autour de Ganymède. Depuis l’orbite, sa mission sera d’étudier la structure interne et la surface glacée de la plus grosse Lune du système solaire. Bien que Juice décollera en 2022 à bord d’un lanceur Ariane 5, il faudra attendre 2030 pour que celle-ci atteigne sa destination. Sa mission est prévue sur une durée de 3 ans.

Ganymède fût au cœur de l’actualité spatiale ces derniers temps, des images magnifiques d’un survol rapproché ayant été réalisées par la sonde Juno en Juin 2021. Passée à seulement 1038 kilomètres au-dessus de la surface de cette Lune Jovienne, Juno aura eu le temps de prendre deux clichés montrant Ganymède en détails, durant son survol d’une vingtaine de minutes.

EUROPE

Contrairement à ses voisines, Europe possède une surface lisse composée de glace d'eau. Dépourvue de reliefs, Europe est cependant recouverte de crevasses qui peuvent s'étendre sur des milliers de kilomètres. L'Europe est également connue par le fait qu'elle intrigue particulièrement les scientifiques par sa composition. Effectivement, il n'est pas exclu qu'un océan liquide puisse exister sous sa croûte glacée, grâce à de probables réchauffements créés par les forces de marées.

Notamment grâce à des données de Hubble, la présence de vapeur d’eau a été constaté dans l’atmosphère d’Europe. Bien que des geysers aient été observés sur la surface d’Europe, la présence de vapeur d’eau dans l’atmosphère d’Europe serait en réalité due à la glace présente en surface qui se sublime, bien que les températures en surface sont d’environ -170°C.

De nouvelles découvertes sont très certainement à venir grâce au lancement de deux missions à savoir Juice qui décollera de la Terre en 2022 et atteindra sa destination en 2030, et la mission Europa Clipper, qui décollera en 2024 pour arriver aux abords de Jupiter en 2030 également. Ces missions auront pour objectif d’en savoir plus et évaluer la possible habitabilité d’Europe.


CALLISTO

La surface de Callisto est très différente des autres satellites galiléens de Jupiter. Celui-ci présente une surface uniforme et sombre, qui est totalement recouverte de cratères d'impact. Cette forte présence de cratères s'explique par le fait que Callisto est plus éloignée de Jupiter, et n'est donc pas soumise aux mêmes forces de marées. Cela ne lui a donc pas permis de renouveler sa surface d'origine par des processus internes. Pour exemple, IO ayant une forte activité volcanique, les cratères ne pourraient subsister en sa surface puisque celle-ci se renouvelle continuellement. Cela lui donne le titre de la Lune possédant la surface la plus ancienne parmis les 4 principales lunes joviennes.

Parmi les mystères que conserve Callisto, celui de son atmosphère est l’un des plus intéressants. Effectivement, des observations réalisées par la sonde Galileo ont montré que Callisto possède une atmosphère de CO² très fine qui s’étend jusqu’à environ 100 km d’altitude. Cependant, la température en surface (environ -120°), et sa pression atmosphérique très faible, les gaz ne devraient pas être retenus. A l’inverse, il semblerait que la sublimation de la glace puisse maintenir cette atmosphère.

LES MILLE ET UNES LUNES DE JUPITER

Bien que les quatre satellites cités soient les principaux, Jupiter en possède en réalité plus de 70 répertoriés jusqu’à aujourd’hui. Cependant, les résultats d’observations menées par l'université de Colombie britannique, le nombre de lunes en orbite autour de Jupiter pourrait être de plus de 600. En effet, des objets de plus de 800 mètres de diamètre ont été mis en évidence par ces observations. Bien que ces objets soient considérés comme des lunes, celles-ci sont bien plus irrégulières que les autres et sont sur des orbites qui sont plus lointaines et souvent rétrogrades (objet dont le mouvement s'effectue dans la direction opposée à la rotation de la planète).


1 commentaire

  • Sébastien

    Bonjour, bravo pour vos produits mais il manque vraiment les lunes de notre système solaire


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.


Découvrez nos globes